Rechercher

Ne former qu'un avec la Nature, sa nature

Aujourd'hui j'avais envie de vous relater un échange que j'ai eu avec une amie hier soir dans le même temps que je lisais ce livre de Franck Lopvet - Ton autre vie - , l'avez vous lu ? Ici, entre guillemets les citations tirées du livre et puis ma vision.


Les humains, en comparaison aux animaux, à la Nature, et vous comprendrez pourquoi, sommes sans cesse en quête d'une forme de perfection, de mieux, de plus, toujours plus. Pourquoi rechercher le nec plus ultra et vouloir gommer à tout prix ce que l'on appelle imperfections ? Franck dans son livre dit « Imaginons un instant qu'un arbre se prête à ce jeu de dupes. Il est là, planté dans sa clairière, par un matin d'Avril. Et il dit à un arbre à côté de lui : je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, mais je trouve que je n'ai pas assez de bourgeons. Je m'autosabote. Je crois que j'ai un blocage. Mais je connais quelqu'un qui va m'aider à être plus beau. » Alias ici quand on est en quête d'une liste de thérapeutes, de médecins, …. Voyez un peu ? Vous allez vous dire que je me tire une balle dans le pied puisque je suis moi même catégorisée de thérapeute, que j'accompagne les animaux et votre duo vers un mieux être. Oui, je tend vers cela en vous montrant les clés pour réharmoniser votre duo, avec des moyens que vous possédez déjà, en vous, il ne s'agit pas d'inventer de nouveaux outils. Vous avez déjà tout, je vous accompagne simplement à les conscientiser, à les révéler et à vous en servir de la manière qui vous sied le plus. Pour revenir à cet arbre. « Le revoilà quelques mois plus tard au cœur de l'été, je me sens vraiment bien, j'ai beaucoup travaillé sur moi. Je sens que j'avance bien ces derniers temps....Viens l'automne, les feuilles commencent à tomber. Et le voilà qui recommence. Je ne sais pas ce que j'ai, j'ai l'impression que tout ce que je construis finit toujours par s'écrouler....Peut-être que je ne suis pas autorisé au bonheur » etc etc « Puis vient l'hiver, je crois que quelque chose est mort en moi...Je voudrais juste exister. Je crois que je traverse la nuit noire de l'arbre je suis perdu. Enfin le printemps, j'ai pris conscience de beaucoup de choses, j'espère que cette fois je ne vais pas me tromper » etc etc.

Avouez qu'à lire ainsi c'est plutôt drôle et je vous assure que l'on fait tous ça à un moment donné ou tout le temps, selon ! :D Alors j'aimerais vous inviter simplement à regarder la Nature comme un guide, qu'en pensez-vous ? Accepter que nous sommes cyclique, comme elle. Croyez-vous que les animaux se lèvent le matin en se disant Oh mais quelle trogne aujourd'hui comment vais-je faire pour être beau aux yeux du monde, comment vais je réussir ma journée ? Les animaux ont une telle vibration qu'il n'y a pas toutes ces questions cérébrales, ils vivent à l'instant T, là où ça pousse pour eux. Et si je dis ça c'est que cette phrase m'a littéralement percutée quand je l'ai lu chez Franck car c'est une phrase que j'utilise depuis longtemps. Certains de mes proches et clients l'ont déjà entendu de ma bouche. Là maintenant, respires que tu es là où ça pousse pour toi, où ta vibration est la plus juste pour toi, là où tu ES présentement est déjà l'endroit parfait pour toi. Ni plus ni moins. Comme cet arbre dans ce champs, comme cette cascade qui dévale la montagne, comme cette abeille sur cette fleur.... Les animaux, la nature sont de véritable guide pour moi, quand je pose mes mains sur ma Rhéa (en photo) je ressens toute la splendeur de l'instant présent, là où ça pousse pour moi, pour elle aussi. Je pourrais regarder cette photo de mille et une façon, en me trouvant tous les défauts du monde, en me demandant si la photographe saura capter l'instant, et si et si et si ... tout est parfait puisque je suis au bon endroit, au bon moment, avec ma jument qui vibre de tout son Être sa présence. Dans ce champs, dans son regard, avec les éléments qui nous entoure. Les éléments sont nos enseignants, nos professeurs de vie, ils sont là pour nous montrer le chemin vers soi. Les clés en soi. Les animaux, la flore, le règne minéral sont vivant, comme nous, et ils sont tels qu'ils sont, ils n'ont pas besoin d'artifices, ils évoluent au rythme des saisons, pas à pas, sans provoquer, avec les forces et faiblesses à l'unisson qu'ils disposent déjà.

La Nature est par essence l'incarnation même des changements, des cycles, c'est une source d'informations essentielles pour nous. Laissons-nous porter par tout cela sans chercher à opérer des changements, à chercher des objectifs de vie, inlassablement alors qu'il nous suffit simplement de vivre, là, avec tout ce que nous sommes déjà en nos cœurs et âmes.



Ombeline Naturo'pattes, pour vous accompagner.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout